© Château de Compiègne / C. Schryve
Voir toutes les actualités

Fréquentation record en 2023 !

Le Château de Compiègne passe à nouveau la barre des 100.000 visiteurs, une première depuis 2009 !


L’année 2023 restera dans l’histoire du Château comme une année particulière.
101.656 visiteurs ont en effet franchi la grille d’honneur pour visiter les appartements historiques, les collections des trois musées, et assister aux événements proposés tout au long de l’année.

« Cela faisait quatorze ans que nous n’avions pas franchi le seuil symbolique des 100.000 visiteurs, déclare Rodolphe Rapetti, directeur des Musées et domaine nationaux des Châteaux de Compiègne et Blérancourt. L’année 2009 avait attiré 101.525 visiteurs, puis la fréquentation s’était progressivement érodée par la suite. »
Cette progression par rapport à 2022 (99.161 visiteurs) est dans la continuité d’une hausse régulière de la fréquentation annuelle depuis 2018 (85.627 visiteurs cette année-là). Le Château de Compiègne a donc connu en cinq ans une progression de sa fréquentation de près de 19%.

Cette évolution est le fruit de la politique impulsée par Rodolphe Rapetti depuis son arrivée en 2018.
« A chaque visite, le public doit voir quelque chose de nouveau. Nos visites guidées, les expositions « Trésors méconnus » composées d’objets sortis des réserves, ainsi que nos évènements offrent au visiteur un ensemble d’animations autour des collections. C’est grâce à ces actions conjuguées que la fréquentation progresse. Ces chiffres positifs récompensent le travail de toutes les équipes du château. C’est un formidable encouragement pour débuter l’année 2024 qui s’annonce encore plus animée que la précédente » déclare Rodolphe Rapetti.

Pour accompagner sa participation récurrente aux manifestations nationales telles que la Nuit des musées, les Rendez-vous aux jardins et les Journées européennes du patrimoine, le Château a innové en 2023 en créant de nouveaux rendez-vous comme le cinéma en plein air (reconduit en 2024 avec Les Trois mousquetaires ), en développant un partenariat avec le Château de Malmaison et le musée d’archéologie nationale de Sain-Germain-en-Laye dans le cadre de l’année Napoléon III, et en rouvrant la salle des Harnais du Musée national de la voiture en avril dernier, entièrement restaurée après trente années de fermeture.

« Une animation permanente à travers une programmation culturelle renouvelée permet de plus à chaque visiteur de s’approprier la vie et l’histoire du château, poursuit Rodolphe Rapetti. Visites guidées, théâtralisées ou contées donnent à chacun la possibilité de comprendre le passé prestigieux de notre établissement, grâce à des ateliers de médiation culturelle de qualité. Un effort a été enfin porté sur la communication, avec une présence accrue sur les réseaux sociaux pour informer le public au quotidien. »

Ces chiffres sont d’autant plus encourageants que le château n’a pas bénéficié en 2023, excepté les 15 derniers jours de décembre, de l’habituel effet d’augmentation sur la fréquentation des grandes expositions créées en partenariat avec la Réunion des musées nationaux.

« Les précédentes expositions de ce type, Concept-car  Beauté pure en 2020 et Vitesse en 2022, qui avaient permis de battre les records de fréquentation pour les expositions au château, ont par ailleurs créé une dynamique sur laquelle nous pouvons nous appuyer et fidéliser notre public » conclut Rodolphe Rapetti. « L’attractivité de nos collections se traduit également par un intérêt croissant manifesté par d’autres institutions culturelles pour nos œuvres, et notamment celles du Musée national de la voiture. En témoignent cette année les prêts de trois de nos véhicules d’exception. La Jamais Contente a été exposée au Design Museum Den Bosch de Bois-le-Duc aux Pays-Bas, puis au Venturi Center à Monaco. La Torpédo Sigma de Georges Guynemer a été récemment prêtée au musée des Beaux-Arts d’Angoulême. Enfin la Mancelle a été exposée cet automne au salon Auto e Moto d'Epoca de Bologne, puis au musée national de l’automobile de Turin. »

Le début d’année s’annonce particulièrement riche au Château de Compiègne, avec le week-end de concerts des Hivernales les 10 et 11 février, ainsi que le spectacle “Francis Huster lit Prosper Mérimée” le 15 mars prochain.

 

Exposition "Charles Coypel, Histoire de Don Quichotte"
Du 18 mai 2024 au 6 janvier 2025
Bigaradier
Nouveau partenariat scientifique avec l'INRAE