DR
Conférence

Napoléon III dans le miroir : images de l’homme et représentation du souverain

Mercredi 3 mai 2023
Année Napoléon III

Conférence "Napoléon III dans le miroir : images de l’homme et représentation du souverain"

Laure Chabannes, conservatrice en chef en charge du Musée du Second Empire et du Musée de l’Impératrice du Château de Compiègne.

Mercredi 3 mai à 18h30 au Château de Malmaison.

Si Napoléon III fit appel à de grands artistes comme Franz Xaver Winterhalter, Hippolyte Flandrin ou Alexandre Cabanel, pour créer ses portraits officiels, son règne coïncida également avec le triomphe de la photographie. Tableaux, estampes et tirages évoquent la personnalité et le destin du dernier souverain des Français, de la gloire à l'exil.

 

Un cycle de conférences et un partenariat tarifaire

Dans le cadre du partenariat "Année Napoléon III" associant le château de Compiègne, le musée d’Archéologie nationale et le château de Malmaison, un cycle de conférences exceptionnelles est organisé de mai à décembre 2023 au sein des trois institutions. Chaque établissement reçoit un conservateur d’un autre musée partenaire.

En savoir plus

 

Musée national des Châteaux de Malmaison et Bois-Préau

Aujourd’hui château-musée, Malmaison fut la résidence privée de Napoléon Bonaparte et de l’impératrice Joséphine, une « campagne » située à une demi-heure de Paris, où le Premier consul venait travailler et se détendre. Construit au XVIIème siècle, le château de Malmaison est acquis en 1799 par Joséphine qui, à la demande de Napoléon, cherche une terre aux environs de Paris. Le couple Bonaparte fait alors appel aux architectes Percier et Fontaine qui transforment la vieille demeure en un exemple, unique aujourd’hui, de style consulaire élégant et raffiné. À partir de 1800, ce petit château devient, avec les Tuileries, un des lieux où se prennent les décisions politiques de la France. S’y succèdent réunions de travail, réceptions, concerts, bals et jeux champêtres. À la différence des résidences officielles de l’Empire, comme Fontainebleau ou Compiègne, Malmaison reste une demeure privée, renommée pour la beauté de ses jardins et les espèces rares qui y sont acclimatées. Après son divorce en 1809, Joséphine s’y retire et y meurt le 29 mai 1814. Le prince Eugène, son fils, hérite alors du domaine de Malmaison, qui sera vidé et morcelé à sa mort. La propriété est rachetée en 1861 par l’empereur Napoléon III, petit-fils de Joséphine, qui souhaite la transformer en musée. Ce projet, interrompu par la chute du Second Empire, verra le jour grâce à Daniel Iffla dit Osiris, qui acquiert le château, le restaure et en fait don à l’État en 1903. La visite du château et du parc permet d’apprécier tout le charme de cette « campagne » qui a su conserver son atmosphère intime et son caractère d’authenticité.

En savoir plus : musees-nationaux-malmaison.fr

Gratuit

Tout public
Fantastiques traîneaux
Du 20 octobre 2023 au 24 septembre 2024
Lambert type CS Cabriolet © HH Carrosserie
Collecte de dons pour la restauration de la Lambert type CS cabriolet Sport 1951